Un blog pour quoi faire ?

Après 20 années de secrétariat général au MDES, j’ai l’opportunité de pouvoir exprimer un point de vue personnel relativement pertinent sur le monde, notamment sur notre pays la Guyane. la suite...

Facebook

Notre réalité de terrien

14 mars 2012 de Maurice Pindard
terre

A un moment de notre vie, vers 6 ou 7 ans nous avons pris conscience que nous existions en tant qu’être humain. On se dit : « j’existe ! ». du même coup , l’évidence de cette réalité nous plonge dans le questionnement existentiel : «  j’existe donc je vais mourir et je le sais maintenant ».

Sacré problème, qui  selon les circonstances de la vie de chacun peut conduire au désespoir ou au suicide.

Beaucoup de personne trouvent une solution dans le crédo de la foi. De la réincarnation à la vie éternelle après la mort, les religions apportent aux croyants un réconfort.

D’autres approches spirituelles placent l’homme dans la chaine de vie de ses ascendants et descendants avec le culte des morts ; Ou encore, l’univers est perçu comme ayant plusieurs dimensions, dont celles des esprits ou des dieux.

Nous n’allons pas, ici, répertorier, toutes les perceptions humaines qui ont conduit à élaborer une vision de la vie et de la mort afin de répondre à l’interrogation fondamentale de l’être humain sur son existence.

Envisageons ensemble le sujet.

L’homme est un des êtres vivants de la planète Terre.  Cette planète est née il y a plusieurs millions d’années dans un système solaire encore plus ancien qui fait partie de notre univers composé de milliards de systèmes solaires.  Les connaissances vérifiées de l’Homme lui permettent d’affirmer ce que je viens d’énoncer.

Parmi tous les êtres vivants de la planète Terre, l’Homme est le seul à avoir un langage articulé, avec des phrases et des mots. Il est aussi le seul à avoir une pensée structurée. L’histoire de l’homme, depuis sa première apparition sur la Terre, est vieille de 50 000 ans. Il a accumulé une somme de connaissances qui lui ont permis et lui permettent encore de faire la révolution industrielle technologique et informatique. L’étendue des savoirs populaires non écrits est pour sa part immesurable et sa capacité à apprivoiser la Terre et les animaux est immense.

L’Homme est une des merveilles de la Terre.  Nous sommes une des merveilles de la Terre. Et nous le savons. Un de nos doyens me disait un jour que son père lui répétait que « rien n’est  impossible à l’homme ».

L’individu, chacun de nous, est capable de penser et d’agir grâce aux formidables facultés de son corps vivant.  Et d’où vient ce corps ? IL nous a été donné par nos parents  et depuis notre conception ce corps, œuf, fœtus, bébé, enfant, adulte, senior, ce corps se nourrit à partir de la nature, oxygène, aliments et des pratiques culturelles de la société.

Le même doyen me disait que « notre corps est  le bien le plus précieux que nous ayons, il faut le protéger ».

En résumé,

Le guyanais est un terrien.  Il fait partie de l’espèce humaine. Il est une des merveilles de la Planète Terre. Il possède d’immenses facultés que lui procure son corps vivant. Son corps lui est donné par ses parents, il se fortifie en se nourrissant de la nature et la culture de la société dans laquelle il vit.

Réagir

Post a Comment

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

  1.