Un blog pour quoi faire ?

Après 20 années de secrétariat général au MDES, j’ai l’opportunité de pouvoir exprimer un point de vue personnel relativement pertinent sur le monde, notamment sur notre pays la Guyane. la suite...

Facebook

Idéal Guyane à kamalakuli.

18 février 2014 de Idéal Guyane

C’était le mercredi 29 janvier 2014 dans une belle salle du quartier charbonnière à St Laurent du Maroni, le « Sei Liba Plaza ». Une cinquantaine de personnes, de tous les milieux sociaux, de toutes les origines et de différents bords politiques. Ils étaient venus écouter et débattre sur le thème inhabituel de « l’idéal au rêve ».

Le modérateur a remercié l’auditoire et introduit le conférencier. Pendant une vingtaine de minutes, celui-ci a exposé les grandes idées qui sont développées dans le Blog idéal Guyane.

Un intermède musical avec Marianne James accompagnée de son guitariste Henri Roger a ravi les invités qui ont applaudi chaleureusement la voix, la présence sur scène et les accords recherchés du duo.

Le débat a commencé par une longue intervention d’un ami béninois qui a salué et encouragé l’initiative du Blog. Puis pendant une heure, la participation a été soutenue, animée, riche et empreinte du désir de trouver la voie d’une saine évolution pour le pays et sa population. En différentes langues la question du rêve a été discutée, les grands idéaux qui peuvent nous animer, les divers aspects d’une réalité qui nous entoure.

Un participant a précisé qu’il ne rêvait pas, qu’il appréhendait les problèmes au jour le jour ; un autre estimait que tout le monde avait des rêves sinon pour lui mais au moins pour ses enfants. Un jeune adhère complètement au projet, une deuxième personne indique que le message qu’il retient c’est qu’on lui demande quelle est sa part du rêve commun. Il s’agit d’une implication personnelle de chacun.

Le système d’assistanat été pointé du doigt parce qu’il empêche la créativité et développe la passivité. L’éducation des enfants a été abordée, la question de leurs droits et de leurs devoirs face à des lois qui déresponsabilisent la famille. Les parents, pour différentes raisons et notamment du fait des conditions sociales de logement ou de revenus, ne sont plus à la hauteur ou démissionnent. Le « système » a encore été stigmatisé.

Un participant a par deux fois demandé au conférencier de préciser le sens de la nouvelle démarche qu’il propose ici, lui que l’on connaissait surtout par son engament politique dans un parti bien connu.

La nécessité d’un changement a été évoquée avec l’idée que les habitants de ce pays s’impliquent et que « nous » prenions les rênes de notre avenir et surtout comment s’organiser pour faire aboutir ces projets qui nous feront rêver…

Le débat s’est achevé vers 21h et les échanges se sont poursuivis, animés, autour d’un pot de l’amitié.

De l’avis général, les participants étaient satisfaits d’avoir assisté à cette rencontre. 

Le blog Idéal Guyane.

Réagir

Post a Comment

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

  1.