Un blog pour quoi faire ?

Après 20 années de secrétariat général au MDES, j’ai l’opportunité de pouvoir exprimer un point de vue personnel relativement pertinent sur le monde, notamment sur notre pays la Guyane. la suite...

Facebook

A propos de la lutte pour l’université de Guyane.

14 décembre 2013 de Idéal Guyane
La victoire du 11 novembre 2013.

La victoire de la mobilisation des étudiants, professeurs d’université, personnel administratif aidés des lycéens et de la population guyanaise en général est un événement sur lequel il faut pouvoir méditer.

C’est un moment important de la lutte du peuple guyanais pour son émancipation. Ce sont principalement des organisations patriotiques et progressistes qui ont mené les affaires. Le drapeau de la Guyane a flotté du début à la fin. La population guyanaise s’est emparée de la cause. Aujourd’hui encore les patriotes sont nombreux dans les Ag et l’unanimité dans une ambiance émancipatrice est flagrante.

On peut dire qu’avec ces 5 semaines de mobilisation, la prise de conscience d’une importante fraction de notre peuple s’est développée et cristallisée. 

Cette large lutte populaire, avec plusieurs manifestations de rues à Cayenne et à Saint Laurent du Maroni est un signe de la maturité politique de notre peuple et de ses organisations.

C’est aussi un signe de l’importance de la cause de la jeunesse pour la population guyanaise.

Cette mobilisation montre aussi que peu importe l’origine sociale ou territoriale des enfants de Guyane, ils réagissent en tant que fils et filles du pays et sont capable de sacrifier des cours, marcher des heures sous le soleil, pour un idéal : étudier au pays et dès que possible dans sa région naturelle ( PUNOG, Pole Universitaire du Nord- Ouest Guyanais).

Nous avons donc en Guyane plusieurs exemple qui montrent que nous pouvons avoir confiance en l’avenir. Nous sommes capables du meilleur pour nous et nos enfants. Cette terre regorge de potentialité et sa population en démontre son attachement.

Après Novembre 96, un rectorat de Guyane arraché après 5 nuits d’émeutes, les mobilisations massives pour l’avenir de la Guyane de 1997 à 2000, les 15 jours de barrages dans tout le pays pour la baise de 50 centimes du prix de l’essence, et enfin les 5 semaines de grève victorieuses pour la création d’une université de Guyane de plein exercice, effective en 2015,

Nous devons, nous tous, habitants de Guyane, quelle que soit notre origine, commencer à prendre l’habitude de « regarder vers l’est », «  le soleil levant », même si nos hommes politiques s’acharnent à toujours orienter toutes nos statues symboliques au soleil couchant.

Nous sommes, amis guyanais, de souche, d’adoption ou de cœur, amis de passage intéressés, nous sommes embarqués dans une aventure qui s’annonce belle, à nous de l’enrichir par notre présence active afin que les lendemains prometteurs s’ouvrent sur notre pays la Guyane.

Maurice PINDARD.

Réagir

Post a Comment

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

  1.