Un blog pour quoi faire ?

Après 20 années de secrétariat général au MDES, j’ai l’opportunité de pouvoir exprimer un point de vue personnel relativement pertinent sur le monde, notamment sur notre pays la Guyane. la suite...

Facebook

ELECTION PRESIDENTIELLE FRANÇAISE : « VERGLAJ PANKO FINI ».

6 avril 2012 de Idéal Guyane
Urne

L’élection présidentielle française est l’actualité politique du moment. En Guyane un assemblage bizarre pour soutenir le candidat de l’UMP, du soutien local aussi pour celui du centre et une alliance d’une partie de la gauche guyanaise pour le candidat du PS.

Maurice Pindard quelles sont les vraies raisons du soutien apporté par ces partis politiques guyanais?

Dans le cas des partis qui sont des appendices des partis français, la question ne se pose pas. Pour les partis politiques guyanais, pour la plupart, leur positionnement est dicté par les avantages politiques, postes, promotions, aides, qu’ils espèrent de la victoire du candidat qu’ils soutiennent. Certains responsables politiques pourraient se retrouver ministre. La proximité des élections législatives les poussent aussi à soutenir un candidat qui pourrait être élu président de la république française, comme ça, ils pourraient se déclarer candidats de la mouvance présidentielle. Cela s’est déjà vu. C’est plus des intérêts politiciens immédiats qu’une vraie convergence d’idées. Certains surfent aussi sur la notion du socialisme à la française qui est assez large pour que chacun puisse s’en réclamer.

Ces engagements et ces attitudes permettront-ils à la droite comme à la gauche guyanaise, une fois le président connu, de pouvoir en toute objectivité obtenir de l’état français les outils nécessaires au développement du pays. Que peuvent-ils espérer?

La droite et la gauche traditionnelle française partagent la même Doctrine concernant leurs colonies. Ils défendent le mythe de la « Grande France » et déclarent que leurs possessions doivent rester françaises. Nous avons expérimenté de 1996 à 2003 les deux types de gouvernement et de présidence. Sur le fond, concernant la question coloniale, ils sont d’accord. La Guyane doit rester française et donc, ne doit pas se développer économiquement, ne doit pas être stable démographiquement, socialement, ou culturellement. Il faut qu’elle soit militarisée et il faut, tout en faisant des discours contre l’assistanat, continuer de verser toutes sortes d’allocations afin de maintenir la présence française par le chantage au ventre.

Maurice PINDARD, est-ce que parmi ces candidats et candidates à la présidentielle française, il y en a un ou une, qui dans le discours, retient votre attention?

Les deux candidats d’extrême gauche ont une position claire sur la décolonisation, Cheminade aussi ! Bon, ils n’ont aucune chance, alors…Par contre je suis attentif aux discours de tous les candidats. Les présidentielles françaises sont un moment intense de débats, c’est instructif, et j’essaie de distinguer les positions des uns par rapport aux autres. Mélenchon fait une percée, mais les communistes français eux-mêmes ne sont pas clairement pour l’émancipation de leurs colonies !

Irez-vous mettre un bulletin dans l’urne à la fin de ce mois d’avril ?

Je ne vote pas pour les présidentielles françaises. Je pense que c’est au peuple français de choisir son dirigeant suprême. Je me situe comme appartenant au peuple guyanais et j’espère qu’un jour je pourrais aller voter pour le président de la Guyane.

Propos recueillis par Gilles JOAN.

Réagir

Post a Comment

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

  1.