Un blog pour quoi faire ?

Après 20 années de secrétariat général au MDES, j’ai l’opportunité de pouvoir exprimer un point de vue personnel relativement pertinent sur le monde, notamment sur notre pays la Guyane. la suite...

Facebook

De mes rêves à mon rêve

25 avril 2016 de Maurice Pindard
ciel de case

Répondant à notre invitation, dans la continuité des premières contributions, Eline G.E nous a fait parvenir la sienne que nous publions ici.

Née dans une famille où chaque chose à un esprit, où ce qui n’est pas visible n’est pas ignoré et ce qui n’est pas tangible est pourtant mesuré … le rêve est un message, une promesse, un avertissement.

Aussi, autant que je m’en souvienne mes rêves me suivent ou je les suis, depuis toujours.
Le premier dont j’ai le souvenir est né de mon premier voyage.
Avant mon entrée au CP, j’ai chaussé mes beaux souliers pour prendre l’avion sans savoir que j’aurai dû traverser un chemin de terre jusqu’au gros oiseau… Pas de bus ni de passerelle pour nous y emmener. Ce contraste entre mon pays de départ et le pays d’arrivée, a fait naître en moi mon premier rêve.

Les miens, un jour, prendraient l’avion comme les autres là-bas.

Je ne savais pas encore qu’il ne s’agissait pas vraiment d’un rêve.

Le second, m’est né d’une entrevue chez un magistrat. De mes yeux d’enfant, parmi les protagonistes, il y avait une personne à défendre, une autre à punir et la dernière faisait figure d’autorité. J’ai voulu passer ma vie à défendre cette personne, puis toutes ces personnes qui en auraient eu besoin.

Ce rêve j’ai voulu le réaliser en faisant des études de droit.
Je me suis rendue compte que mes rêves animaient en moi un désir, une volonté, un but !

Aujourd’hui je rêve éveillée. Je suis consciente que le but de ma vie est à réaliser, non plus pour contenter mes désirs mais pour l’avenir de mon fils.

Je rêve qu’il s’instruise là où il aura envie, sans se sentir obligé de se déraciner. Je rêve que ce soit aussi le cas de ses camarades.

Je rêve qu’il s’épanouisse là où il l’aura choisi, sans s’expatrier par nécessité. Je rêve que ce soit aussi le cas de ses camarades.

Bref je rêve qu’il soit libre de choisir son destin et sa destination… et ses camarades aussi … qu’ils le fassent comme les autres là-bas.

Mes rêves d’enfant étaient ma vision de mon futur.
Mes rêves de maman sont mes espoirs d’avenir pour ma progéniture… et la vôtre aussi.

Réagir

Post a Comment

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

  1.