Un blog pour quoi faire ?

Après 20 années de secrétariat général au MDES, j’ai l’opportunité de pouvoir exprimer un point de vue personnel relativement pertinent sur le monde, notamment sur notre pays la Guyane. la suite...

Facebook

Mon rêve de Guyane

9 juillet 2015 de Maurice Pindard
senloran

Des bords du fleuve Maroni, Marie Anne James a fermé les yeux, l’instant d’un rêve. Nous publions sa contribution et incitons les amis blogueurs à nous faire parvenir les rêves de Guyane.

Bonnes vacances à tous… !
Me revoilà rangeant dans les armoires le matériel, les classeurs patiemment complétés tout au long de cette année qui s’achève aujourd’hui.
Les statistiques ont été réalisées, les dossiers préparés pour l’exercice prochain, l’école est finie et je m’en vais prendre des vacances bien méritées, car mon labeur, ….je m’en suis acquittée.
Encore une fois une cohorte d’élèves m’a été confiée et 9 mois durant je l’ai accompagnée à l’école en Guyane.
Bonnes vacances à tous ? Puis je réellement fermer ce bureau, ce portail l’esprit en paix avec moi-même ? En paix avec toi ma Terre de Guyane ?

Assez de « gymnastique intellectuelle », mon école est terminée. Que du bonheur !
Dylan, Bushi Nengue, non francophone, vivant entre kat vyé tòl rouyé a validé les compétences de fin de cycle ; au même titre que Lola, ti kréyòl mélanjé ké blang qui réside au lotissement « les jardins de Man Nini ». Inola amérindienne du village de Balaté a remporté avec brio la première place du concours d’orthographe de l’académie. Suzelle petite chinoise de Guyane a exécuté sa danse africaine, lors du spectacle présenté aux parents, konsidiré disan nèg-ya té ka koulé annan so venn.
Mr JEAN, professeur des écoles depuis peu installé en Guyane a mené son projet de classe à son terme avec beaucoup de succès.
C’est vrai qu’il appréhendait au début, ce formidable métissage culturel, installé face à lui tous les matins à 8h. Mais il n’a jamais été seul. L’équipe pédagogique au complet s’est mobilisée pour le soutenir. Le maître surnuméraire d’appui a bien rempli sa tâche. Les parents lui ont fait confiance et n’ont pas hésité à donner de leur temps libre pour intervenir en classe à sa demande.
Sa journée de classe commençait par « bonjour maître » sur le pas de la porte et s’achevait par un « au revoir maître ». Et tous le remerciaient chaleureusement en partant.
Mais le plus grand soutien lui est arrivé de Maïwen ancienne élève de notre petite école, master en …… en poche, obtenu à la faculté de lettres de l’Acarouany. Elle a choisi l’enseignement, et aujourd’hui inspectrice de l’éducation nationale, elle dirige une équipe de conseillers pédagogiques qui s’attache à accompagner au plus prêt, ces collègues arrivant du monde entier. Ceux là mêmes qui ont choisi ma Terre de Guyane pour y accrocher leur hamac.
Yé pa bokou, roun, dé, trwa pitèt… atò nou ganyen nou diplomé… !

Heureusement c’est un autre temps aujourd’hui !, La mère de Maïwen a été obligée de s’exiler en métropole, seule dans un minable studio, dans le froid pour y décrocher son diplôme. Entre force et découragement, i rivé, se promettant de garder auprès d’elle sa progéniture à venir, parce qu’il est un temps pour apprendre et un autre pour courir le monde avec ses « armes » et continuer à apprendre. A pa sèlman lensékirité ki té trobokou anvan, a té lasanté ké lédikation ki pa té asé !
Heureusement c’est un autre temps aujourd’hui ! Les élèves de Mr JEAN, ont visité les différents Musées, sa di Manna, di Senloran….., pour retrouver les objets d’antan ; ils ont rencontré les gangans et chefs coutumiers, par bonheur le train à grande vitesse a permis de faire tenir tout cela sur une petite semaine et à moindre coût s’il vous plaît ! Ni bus, ni 1500€, ni 3 heures de route Aller, ni 3 heures de route Retour, et quelle route, unique et insolente de malfaçon, qui aurait épuisé nos petits.
Heureusement c’est un autre temps aujourd’hui ! Enfin nous avons eu raison de ce territoire gigantesque, nous le traversons désormais de part en part.
C’est vrai je ne vous l’avais pas dit ! Les élèves de Mr JEAN ont réalisé un documentaire intitulé, « D’hier à aujourd’hui en Guyane » ; outil conseillé en support d’apprentissage, par l’office local de contrôle des programmes scolaires enseignés au pays (OLCPSEP).

« Toc toc, bonjour Mme la Directrice, puis-je récupérer les listes de fournitures pour la rentrée prochaine ? »
« Bien sûr, entrez,… »
«Où avais-je donc la tête… ! Non, ce n’est pas encore l’heure de partir en vacances, l’école n’est pas finie. C’était juste un rêve, mon rêve de l’école en Guyane… »

Marie Anne James

Réagir

Post a Comment

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

  1.